Valeur verte

La valeur verte (Effective Green Value en anglais) d’un bâtiment peut être définie par la valeur nette dégagée grâce à une meilleure performance environnementale : performance énergétique (niveau de consommation), mais aussi matériaux utilisés, accès aux modes de transport doux, insertion locale, gestion des déchets, etc. Cette notion de valeur verte est de plus en plus prise en compte dans la valorisation d'un bien, car ses implications sont nombreuses :

  • augmentation de l'attractivité du bien et réduction de son délai de commercialisation,
  • meilleure fonctionnalité, donc moins de rotation et de risques de vacance locative,
  • plus grand confort d’utilisation, qui favorise le bien-être des occupants et leur productivité,
  • valeur plus grande de l'actif, qui justifie des loyers plus élevés,
  • réduction des charges d'exploitation, etc.

La valeur verte d'un bâtiment dépend de 3 facteurs essentiels :

  • la qualité intrinsèque du bâti (conception bioclimatique, respect de normes environnementales…),
  • une bonne exploitation par le gestionnaire (par exemple via un Contrat de Performance Énergétique),
  • des comportements adaptés de la part des utilisateurs.