Certificat d'économie d'énergie (CEE)

Le CEE ou certificat d'économie d'énergie est un dispositif mis en place par les pouvoirs publics en 2006 afin de maîtriser la demande énergétique. Il oblige les fournisseurs d'énergie (électricité, gaz, fioul, carburant, etc.) à réaliser eux-mêmes des économies d'énergie. Pour cela, ils sont activement présents dans la promotion de l'efficacité énergétique auprès de leurs consommateurs.

 

Pourquoi mettre en place le CEE ?

Le développement durable et la raréfaction des énergies fossiles sont les principales raisons de la mise en place du certificat d'économie d'énergie. Ce dernier vise notamment les entreprises agricoles, tertiaires et industrielles, mais aussi l'ensemble des citoyens. Le CEE permet à tous ces acteurs de s'inscrire dans une démarche de maîtrise de leur consommation en énergie et de préservation de l'environnement.

 

Les principes du CEE

Afin que les fournisseurs d'énergie puissent satisfaire aux obligations du certificat d'économie d'énergie, il est possible de choisir parmi plusieurs principes. Par exemple, ils peuvent inciter les consommateurs finaux à se munir d'équipements économes en énergie ou à réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Les actions entreprises par les fournisseurs sont comptabilisées sous forme de kilowattheure cumac, c'est-à-dire cumulé et actualisé. Il s'agit de réunir les économies d'énergie générées sur la durée de l'action.